Menu

 Mais l'école la plus proche est à plus de trois heures de marche à pied et il n'y a pas de voiture ou de bus.

 Pour permettre à ces enfants d'accéder à l'éducation, un pensionnat a été ouvert à Kédougou au cours des années 1950. C'est une petite bourgade du Sénégal oriental, sur le fleuve Gambie qui deviendra une sous-préfecture. Les pensionnaires viennent des villages de brousse environnants.

Les familles, très pauvres, ne peuvent payer les frais de pensionnat de leur enfant. L'association prend en charge 85% de ces frais

soit 150€ par an et par enfant. Les 15% restants sont demandés aux familles qui peuvent régler en nature (sacs de mil,...) ou en argent. Le rêve devient peu à peu réalité.

La mission catholique de Kédougou est composée de deux communautés religieuses.

  •  Les soeurs de Saint-Joseph d'Annecy s'occupent de l'internat des filles.
  •  Les pères spiritains s'occupent de l'internat des garçons et des écoles de brousse.

La mission gère 10 écoles réparties dans 10 villages de brousse, ce qui représente 280 élèves ( de 25 à 40 élèves par école) et 11 moniteurs.