Menu
  • Tout euro donné à l'association est transféré à Kédougou: Les événements organisés sont sponsorisés: pour les concerts par des entreprises, pour les ventes; les membres prennent en charge personnellement les frais de réalisation des objets.  La plaquette de présentation est réalisée gratuitement par un imprimeur, le site internet est offert par descartes.fr, concepteur de sites associatifs.
  • Contrôle du transfert financier jusqu'aux livres de comptes du pensionnat.
  • Soutien continu du pensionnat par échange de points de vue avec les dirigeants et visites régulières à Kédougou de membres actifs (aux frais des participants et non de l'association) et auprès des supérieurs de la communauté en charge du pensionnat.

 

 Historique de l'association

En 1998, Isabelle Cesbron Lavau participe à un voyage d'étude du Secours Catholique qui avait pour objet d'identifier les différents types d'actions de solidarité menées au Sénégal et de chercher à en tirer enseignement au profit des personnes en difficulté en France. Isabelle rencontre à Kédougou des soeurs qui dirigent un pensionnat permettant aux jeunes des environs d'accéder à une instruction scolaire. Ces soeurs commencent à rencontrer des difficultés d'ordre financier pour poursuivre leur action.

De retour en France, Isabelle décide, avec quelques amies, de créer une association Loi 1901 pour aider ce pensionnat. Les principes directeurs de cette association sont élaborés.

L'association commence alors à agir et petit à petit le contour des activités menées en France prend corps: ventes de Noël, sensibilisation dans les écoles, dans les paroisses, concerts, pièces de théâtre..., activités qui se poursuivent actuellement.

De 135 enfants en 1999, dont une centaine de garçons, le pensionnat accueille maintenant 160 enfants dont 40 filles et soutient 12 écoles de brousse.

Les besoins financiers ont augmenté d'une part par cette augmentation de volume, d'autre part parce que la FAO a supprimé son aide en nature (sacs de riz, lait en poudre) et que la sécheresse a réduit la participation que les familles avaient coutume d'apporter en fonction de leurs ressources. Enfin les réseaux de donateurs mis en place par les religieux d'origine française se sont taris du fait qu'arrivés à leur limite d'âge ils ont été remplacés par des religieux venus du continent africain qui ne disposent pas de réseaux équivalents. Depuis sa création l'association a transféré plus de 300 000 euros grâce à la générosité des donateurs.

Merci à eux, car sans eux le pensionnat ferme. En effet l'apport de l'association représente plus de 85% des besoins de fonctionnement du pensionnat.

Dans le but de mieux connaître les besoins de l'internat et de voir l'effet des dons apportés, deux à trois bénévoles de l'association se rendent (à leurs frais) à Kédougou tous les deux/trois ans.

En 2019 l'association fêtera ses vingt ans.